" Mon écriture pourrait peut-être vous faire du bien, qui sait ? "

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des dernières publications

mardi 19 mars 2019

Première... inspiration


Bouteille à la mer
M’est revenue ce matin

Les souvenirs d’un gamin
Les idées d’un frère

Tout est passé indiciblement
Presque invinciblement
In-vin-ci-ble-ment

Tout est parti
Tout a grandi

Et depuis…
Rien de mieux
Que nos jeux

Des paquets de cigarettes
Transformés en bateaux
Les forains faisaient nos fêtes
En blocs de Lego
Les mouchoirs en papier
C’est bien sûr, des avalanches tombées

Des cartons découpés comme l’on peut
Où habiter un peu nous deux
En architecture, ta couverture rose
C’est la toiture que l’on pose…

Une chambre, notre monde
Un abri à ceux qui en bas, se grondent

Quand j’étais petit

L’imagination
Avait un nom…

Celui de mon grand frère

J’ai tout volé de son univers

Avant même de lire
Avant même d’écrire

C’est ma première… inspiration
Celui qui a choisi mon si perforant prénom

Le premier maître de ma magie
Jusque très tard ô dans la nuit…

Tout était écrit

mardi 12 mars 2019

Bourreaux, victimes …


Ou sauveurs
Je ne vous parlerais pas… de ceux-là
Je nous connais bien trop par mon cœur

Sauveurs !
On se croira tous être comme ça
On se planquera derrière… ce mot là

Bourreaux, victimes
Ou sauveurs

Quand va un peu dans les profondeurs
On sait que le mal c’est de se croire « sauveur »

Un jour, on sauvera tout…
En attendant, je n’en parlerais pas du tout
Ni pour moi
Ni pour vous

Je ne vous sauverais pas
De nous…

Pour pointer du doigt…
On n’est pas sauveurs
On est fous !

Un ange tueur
Est encore en nous !

Je ne vous parlerais pas des sauveurs
Je ne vous parlerais que des tueurs
Que des tueurs…

Bourreaux, victimes…

Je veux aimer tout.

mercredi 27 février 2019

Dieu merci


Où est la décision ?
Dans quelle livre de religion ?

À quel nom l’ampoule ?
Devant la foule
Fidèle…

Est-ce un vieux monsieur barbu ?
Un peu comme le père Noël…

Est-ce un auteur déchu ?
Dont le manuscrit a fini à la poubelle

Est-ce un Alien ?
Qui se moque de nos rengaines

Est-ce un robot ?
Dont nous sommes songes et échos

Est-ce ce rien du tout ?
Ne sommes-nous condamnés rien qu’à un trou ?

Est-ce une norme ?
Est-ce une forme ?
Est-ce une force ?
Là, dans notre écorce…

Petit Poucet ne fait que chercher…
Papa l’a-t-il abandonné ?

Mais l’important n’est pas la science
Mais l’essentiel n’est pas croyance

Dieu est-ce que l’on fait de lui !
Et heureusement personne pour mettre un jour…
À la nuit

Dieu est-ce que l’on fait de lui !

Du Saint Amour…
Du croire ou pas croire, tout choisi !
Des actes sans alibis

L’essence… Ciel !

Des actes sans alibis

jeudi 21 février 2019

Patrie


J’ai renoncé à être aimé… des autres
Leurs noms ne sont ô jamais le nôtre

J’ai renoncé

J’ai renoncé
À cette vie pour laquelle l’on m’avait éduqué…

J’ai renoncé à rendre fier
Mon père…

J’ai renoncé aux préceptes des ancêtres
J’ai renoncé à leurs idées par…faites

Et par qui faites ?

On m’a fait renoncer à ne plus voir ce qui meurt
J’ai renoncé à ne plus avoir peur

J’ai brûlé tous mes carnets scolaires
En pensant très fort à ma mère…

J’ai renoncé aux promesses d’un jour prochain…
Je criais,
Bien trop loin… était le sourd demain

J’ai renoncé jusqu’à la raison même
—   On ne récolte que de ce que l’on aime

—   Je pleurerais
J’ai renoncé à rendre ici quiconque fier
—   Je souffrirais
J’ai renoncé à ce que l‘on me dise « sage »

J’ai renoncé aux belles fringues ou à la thune…
Seul…
J’ai renoncé à tous ces rites de passage
Seulement

En mon nom, la lune
En mon nom, la lune

mercredi 20 février 2019

J'aime...


Les gens que je croise
Répondent à mes questions

Ils sont l’incarnation
De mes phrases…

Est-ce que je les dessine ?
Ou est-ce qu’ils me devinent ?

Si le monde porte phare
C’est bien par mon regard

Alors…
De l’or !

Si j’enlève mes enclumes
C’est bien… par vos plumes

Les gens que je toise
Répondent à mes démons

Ils sont l’incinération
De ces phases

Est-ce que je les devine ?
Ou est-ce qu’ils me dessinent ?

Si le monde me porte phare
C’est bien par mon seul regard

Alors…
De l’air !

Encore !
Encore…

lundi 4 février 2019

L'homme rouge


Les doigts tordus
Mes mains rompues

En croche cœur
En croche peurs

En croche peau
En croche échos

Mes ongles vont encore rougir
Je fermerai les yeux…

Et mes folies vont durcir
Je ne fais rien de mieux

Pour arracher l’écorce
Et trouver la sève

De l’homme en bois
Que l’on voit de moi

Rien que la sève

Je n’ai d’autre intérêt
Je n’ai d’autres raisons de me lever

Rien que la sève

Encore une fois
Encore mille fois

Celle que l’on peut boire
Celle qui tient pouvoir

L’écorce est à griffer
L’écorce est à briser

Tant que l’arbre est rouge
Peu importe que personne ne voie qu’il bouge

Tant que l’arbre est rouge

vendredi 1 février 2019

Rituel porteur


Quel geste plus dur que celui-là ?
Quel geste nous demande autant que ça ?

On s’y habitue
Pour saluer l’inconnu

C’est ainsi que les anciens
Nous voulaient

Peut-être qu’eux, ils savaient…

Mais, au fond
De nos contestations

Quel geste plus dur que celui-là ?
Quel geste nous demande autant que ça ?

Sans fond, sans intention
Par deux hommes polis
Polis

Geste facile
Geste habituel
À nos rituels
Dociles…

Mais, au fond
Sa raison…

Quel geste plus dur que celui-là ?
Quel geste nous demande autant que ça ?

Tendre le bras
De cœur à corps
Même prêt à la mort…

Rien n’est serein
Quand on tend une main

Tout est humain
Quand on tend une main

Quand on tend une main