" Mon écriture pourrait peut-être vous faire du bien, qui sait ? "

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des dernières publications

mercredi 7 novembre 2018

Ce qui n'est pas une fatalité


Ce qui n’est pas une fatalité

Hier ou avant-hier…
Un homme est mort
Il avait 26 ans…

Hier ou avant-hier
Comme tant d’autres avant
Et comme tant d’autres après
Un Homme est mort

Il est mort
Parce que nous faisons semblant…
Semblant de nous aimer

Il est mort
Parce que c’est la guerre
C’est la guerre entre argent et ambition
C’est la guerre entre volonté et abandon
C’est la guerre entre corps et âme
C’est la guerre entre travail et temps
C’est la guerre entre illusions et liberté
C’est la guerre entre folie et compassion

C’est la guerre
La guerre des aliénés
Qui déchirent à chaque aube levée
Nos cerveaux
En lambeaux d’à côté

C’est la guerre entre la matière et l’invisible
Cet invisible qui nous fait tant souffrir
En l’ardent désir de nous faire ressentir

En vérité,
Nous chantons quelque chose que l’on ignore...

L’Amour, nous ne savons pas ce que c’est…

Oh non, ni Dieu, ni Diable
Pour nous en excuser

Vous pouvez parler, chanter autant que vous voudrez
L’Amour, nous ne savons pas ce que c’est…

On épouse des statuts
On adore des statues

Et chaque jour par le plein que l’on ignore dans nos poitrines
C’est un Homme que l’on tue

Hier ou avant-hier…
Un homme est mort
De sa propre indifférence additionnée à la nôtre
Celles que l’on ignore volontairement

Un homme est mort.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire