" Mon écriture pourrait peut-être vous faire du bien, qui sait ? "

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des dernières publications

jeudi 29 novembre 2018

La méthode de Victor

Prendre pensée par le bout le plus absolu, le plus lointain, voilà comment il me faut écrire.
Par le bout, le plus absolu, le plus lointain, on ne peut nous contredire…
Par le bout le plus absolu, le plus lointain, là où tout corps fusionne
Là où tous mobiles s’abandonnent

Par le bout le plus absolu, le plus lointain…
Tout s’aime
Et tous l’on saigne !

Y a pas de méchants
Y a pas de gentils

Et rien que la vie
Qui nous broie,
Qui éprouve notre Foi
Sans religion
Et sans rémission,
Aucune

Le sable s’emporte ainsi à la dune

Par le bout le plus absolu, le plus lointain… que l’on puisse
Où l’on fond tout au bord d’un incommensurable précipice
Où l’on voit ses folies se décharner
Et son cerveau sublimement s’émietter

Devant sentiment
Bien plus grand

Comme un trou noir
De plumes
Qui emporte mon creux savoir
L’enclume !

Où la raison
N’a plus cours

Reste plus que… l’amour
Reste plus que l’Amour… essoufflé
De s’être trouvé

Et ce manque, manque, manque
Et ce manque, manque, manque
Qui nous planque…

Mal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire